First Robinetterie

Une équipe, un savoir-faire, la souplesse d'une PME

Une Histoire de Famille En 1984, Jean-Guy de Coster crée FIRST abréviation de : Fourniture Industrielle en Robinetterie Sanitaire et Tuyauterie Et oui ! cela ne signifie pas uniquement "Premier" ! A l'ouverture, Jean-Guy travaille dans un bureau minuscule et développe un marché avec l'Afrique sans stock, avec peu de moyens et tout seul. Après quelques années il décide d'ouvrir un petit dépôt au 34 rue Amélie dans le 14ème arrondissement de Marseille, il loue un ancien garage automobile et ouvre son premier magasin avec peu de références mais avec un stock suffisant, philosophie de l'entreprise, cette adresse restera celle du siège social jusqu'à aujourd'hui. Son frère Lionel sera embauché comme commercial et fera toute sa carrière jusqu'à sa retraite en 2019 en laissant le poste de directeur. Angélique de Coster, sa fille ainée, les rejoindra en 1995 et fera ses débuts au poste de commerciale sédentaire avant d'apprendre le métier d'acheteuse et de devenir directrice des achats . En 1996 Philippe de Coster, le plus jeune frère de Jean-Guy, quitte Paris et vient s'installer dans les Alpes Maritimes et ouvre l'agence de Saint Laurent du Var la même année. En 2006, Amélie de Coster sa fille cadette intègre l'équipe et s'occupera de développer le pôle logistique avec l'ouverture du dépôt central de Berre l'Etang suivant la même année par Alexis le neveu de Jean-Guy qui ouvrira l'agence de Toulon avant de rejoindre l'équipe commerciale de Marseille pour finalement quitter l'aventure en 2019. Nous n'oublions pas tous nos collaborateurs, qui ont fait et qui font encore aujourd'hui de First une société unie et forte et nous les remercions pour leur dévouement, et leur implication.

Quelques photos

Les Actualités

FIRST ROBINETTERIE reste à vos côtés durant cette période de fêtes !

Pendant toutes les fêtes de fin d'année FIRST ROBINETTERIE garde ses agences ouvertes aux horaires habituels pour répondre à vos demandes de matériel et chiffrer vos besoins.

LES CONSEILS DE GILLES N°4

 

7 critères pour bien choisir un tube multicouche

 

 

Petit à petit, les tubes multicouches font leur chemin sur les chantiers. Mais se ressemblent-ils tous ? Voici notre guide pour bien choisir un tube multicouche, qui détaille les critères qui sont importants.

Pour commencer, une petite mise au point. Les diamètres intérieur et extérieur des tubes en polymère, PER ou multicouche, et ceux des tubes en cuivre ne correspondent pas. Les tubes multicouches mesurent 2 mm d’épaisseur et les tubes PER 1,5 mm, ce qui veut dire qu’un tube multicouche de Ø16 extérieur présente un Ø12 intérieur. Donc, un multicouche de Ø16 extérieur est équivalent à un tube cuivre de Ø14 extérieur, donc Ø12 intérieur. Etant donné que le DTU « parle » en diamètre intérieur, pour assurer un débit conforme à la réglementation, il est important de choisir le bon diamètre intérieur, soit, pour une douche (Ø13 exigé), un tube multicouche de Ø20. Surtout lorsqu’il s’agit d’alimenter une douche à jets ou équipée d’une pomme de tête. En cas de doute, il est toujours conseillé de se rapprocher du fabricant de la robinetterie.

Cela étant dit, voici les 7 critères à connaître pour bien choisir un tube multicouche.

1. L’épaisseur de l’âme en aluminium du tube multicouche
 

Un tube multicouche est composé d’un tube en aluminium inséré entre deux tubes en matériau de synthèse. Selon l’épaisseur de l’aluminium, le tube conserve plus ou moins sa forme après le cintrage. En rénovation, les tubes circulent en apparent et doivent épouser la forme des murs et des plafonds. Avec une âme en aluminium de 0,4 mm, on est sûr qu’ils la conservent et qu’ils résistent bien aux chocs.

2. La nature du matériau plastique du tube multicouche
 

Outre l’aluminium, les tubes multicouches sont composés de PER (ou PEX à l’anglo-saxonne) ou de PERT. Parce qu’il est réticulé, le PEX est plus résistant aux températures élevées. Il est donc sensé mieux vieillir. Le « c » indique la méthode de réticulation, par irradiation, qui, selon Wikipedia, serait plus respectueuse de l’environnement.

 

Cliquez ici pour agrandir le tableau en pdf

3. Les pertes de charge au niveau des raccords des tubes multicouches
 

Dans un circuit en tube cuivre, la continuité du diamètre est assurée au niveau des raccords, car le tube est inséré à l’intérieur. Mais ce n’est pas le cas avec un réseau en multicouche, car c’est le raccord qui, serti, est inséré dans le tube. La section est donc forcément réduite, provoquant des pertes de charge dans le circuit qui n’existent pas avec le cuivre. C’est pourquoi, avec le multicouche, il est recommandé de ne pas choisir un diamètre inférieur aux recommandations du DTU et de limiter autant que possible le nombre de raccords – ce que la souplesse des tubes permet. Plus on réduit les coudes – en cintrant le tube – et les raccords, plus on abaisse les pertes de charge dans le circuit. Les fabricants fournissent des tableaux de pertes de charge, importants pour dimensionner les grosses installations sanitaires ou de chauffage. Dans notre tableau, nous indiquons le diamètre intérieur des raccords destinés au tube de Ø16, qui donne une idée de la réduction de la section, et constitue une donnée comparable d’un fabricant à l’autre. 

4. Le système raccord/tube multicouche
 

Un tube multicouche est une partie d’un système qui, associé aux raccords, voire à l’outil de sertissage, a fait l’objet d’un Avis Technique. Autrement dit, utiliser le raccord d’un fabricant et le tube d’un autre est la certitude, en cas de problème, de ne pouvoir bénéficier d’aucune prise en charge de la part des fabricants et des assurances. Des industriels proposent, en plus de la garantie légale de 2 ans, une garantie supplémentaire si le professionnel a utilisé une pince de sertissage certifiée par eux. Chez certains, plusieurs pinces peuvent être certifiées, chez d’autres, une seule. Les marques de pinces à sertir compatibles sont citées dans l’Avis Technique.

5. Le type de raccord

Selon les fabricants, les raccords, la plupart du temps en laiton avec des bagues de sertissage en inox, sont dotées de fonctionnalités destinées à renforcer la sécurité sur les chantiers. L’indicateur de sertissage en est une, qui consiste en général en une bague qui s’écrase, ce que l’installateur peut constater. Une autre fonctionnalité est apportée par le joint, qui crée automatiquement une fuite lors du test de pression à eau si le raccord n’a pas été serti (ou une chute de pression si le réseau est testé à l’air). Certains raccords permettent également de visualiser que le tube est bien emboîté, qu’il est bien en butée. Ces fonctionnalités, indiquées dans notre tableau, sont d’autant plus intéressantes que 95 % des problèmes rencontrés sur les chantiers sont liés à un oubli de sertissage.

6. Le profil de sertissage

Le profil TH des outils à sertir est le plus utilisé car, contrairement aux autres, il possède une gorge qui assure le blocage de la bague dans la mâchoire, garantissant un bon positionnement de l’ensemble, donc un sertissage correct. Ce qui n’est pas le cas des profils U, H et des multiprofils.

7. La variété des diamètres des tubes multicouches
 

Certaines gammes de tubes multicouches proposent de nombreux diamètres qui, au-delà de 63 mm (75, 90, 110 mm), peuvent être utiles sur les gros réseaux (habitat collectif). De même, des longueurs de barre réduites, c’est-à-dire inférieures à 5 m, facilitent la logistique, puisqu’elles rentrent dans la camionnette de l’installateur. Enfin, les accessoires sont utiles, qui facilitent les liaisons entre réseaux, la pose des robinetteries murales, etc.

Anniversaire Agence FIRST ROBINETTERIE MONTPELLIER

L'agence de FIRST ROBINETTERIE Montpellier souffle aujourd'hui sa première bougie.
Morgane et son équipe vous remercient (clients et fournisseurs) d'avoir contribué à la réussite de cette ouverture et de la mise en place du nouveau concept FIRST qui fait aujourd'hui notre fierté à tous.
ENCORE UN GRAND MERCI !!!!!
Prenez soin de vous et de vos proches

FIRST ROBINETTERIE reste à vos côtés dans cette période de confinement !!!!

FIRST ROBINETTERIE reste à vos côtés dans cette période de confinement !!!!

Conscients que les mesures annoncées par le chef de l’exécutif peuvent soulever des questions chez vous, nous souhaitons vous rassurer quant à notre engagement. FIRST ROBINETTERIE a établi depuis quelque mois déjà un protocole sanitaire strict qui permet à nos clients/partenaires de venir s’approvisionner en toute securité dans nos agences de Marseille, Nice, Toulon, Montpellier, Berre-l’Étang qui resteront ouvertes aux heures habituelles de 7h à 12h et de 13h30 à 18h.

Que ce soit sur les livraisons sur chantiers ou en agences, nos équipements de sécurité et les procédures associées protègent nos clients et nos collaborateurs.

Vous pouvez donc continuer à venir chez nous Et nous consulter pour vos réalisations nous répondrons présents !

Ensemble nous réussirons à passer ce moment difficile et nous en sortirons plus forts

LES CONSEILS DE GILLES N°3

Le bureau de normalisation du gaz a produit plusieurs cahiers des charges sur la connectique des installations du gaz. Ils répondent à une volonté de développer de nouveaux concepts à haut niveau de sécurité. Une réponse aussi à la réduction des délais et à la rareté des braseurs et de soudeurs qualifiés.

 

Les kits PLT : de gros atouts

Toujours dans le but d’apporter de la souplesse au produit gaz, mais moins révolutionnaire que le précédent, le kit PLT est un tube inox annelé pliable semi-rigide. Le cahier des charges en a été établi par anticipation au projet de norme PR EN 15-266 qui les concerne. Ce kit comprend un tuyau pliable en acier inoxydable (des ondes parallèles en acier inox sont recouvertes d’une gaine PVC). Il est léger, offre une mise en forme aisée, et est vendu en couronne. Ce qui présente l’intérêt d’un minium de points d’étanchéité (on le déroule et on le coupe avec un simple coupe-tube). En outre, il n’est plus nécessaire de braser ou de souder ou encore d’un quelconque outil spécifique comme avec le sertissage A ce tuyau s’ajoute la nourrice, qui distribue de 4 à 6 dérives vers les pièces, les raccords, les tés et les supports… On trouve ces kits en aval du compteur. Le PLT est beaucoup plus cher au mètre linéaire mais il se pose en trois fois moins de temps. Les essais faits sur des colonnes montantes mènent à un coût total largement inférieur ». « Ce produit ne devrait poser aucun problème auprès des pavillonneurs » 

« Le cahier des charges en a été validé et approuvé par le Ministère de l’Industrie le 29 mai 2007 et l’on procède de la même façon que pour les raccords à sertir, avec un arrêté et une preuve de conformité par le biais de la marque ATG ».

Notre fournisseur BOAGAZ flexible safe à une gamme profonde et large à des prix attractifs. Ce produit existe depuis 20 ans aux USA et au Japon où il convient pour supporter les séismes car il absorbe les vibrations, ce qui n’est pas le cas des tubes rigides.

Gazinox propose aussi un tuyau à mettre en œuvre entre le compteur et la robinetterie gaz de cuisine : le CSST, tube souple inox qui va remplacer le tube cuivre sans soudure. « Ceci se rapproche sensiblement du système pieuvre déjà existant en hydraulique, mais avec moins de points desservis que pour l’eau puisqu’il y en existe moins pour le gaz dans un logement ». Cependant, le montage est analogue, très rapide et avec des raccords mécaniques qui permettent de joindre les deux embouts

Ce système présente une vraie révolution puisqu’il permet de réduire de 30 % le coût global d’installation : il est très simple à mettre en œuvre et sans outillage particulier. Le plombier peut se contenter de venir deux fois, en début et fin de son intervention, et déléguer au plâtrier qui tirera le tuyau comme un câble électrique. Ce changement de vie sur le chantier est considéré comme une véritable bouffée d’oxygène sur le marché du gaz. C’est une installation moins lourde sur le plan financier, qui a un pouvoir de séduction beaucoup plus important pour convaincre les usagers de passer au gaz.

FIRST Berre L'étang s'agrandit

FIRST ROBINETTERIE S’AGRANDIT!
Dans le cadre du vaste plan de transformation commencé en janvier 2019 nous terminons avec la transformation de l’agence de BERRE L’ÉTANG !!!!!
Notre plateforme centrale vient de s’agrandir avec encore plus de stockage, un espace comptoir plus convivial aux nouvelles couleurs de First et règles de sécurités ainsi que la création des nouveaux bureaux du pôle logistique.
Venez vite les découvrir.
Et bientôt l’ouverture de notre prochain projet d’envergure.....

LES CONSEILS DE GILLES N°2

                                                                     LA BRASURE

  1. Le brasage consiste à assembler par capillarité des pièces métalliques à jeu faible (0,05 à 0,2mm) entre elles avec un métal d’apport dont la température de fusion est inférieure à celles des pièces à assembler. Cependant, suivant les pièces à assembler, la conductivité thermique mais aussi la tenue mécanique souhaitée, il faut avoir recours à différentes méthodes.

BRASURE TENDRE

Le brasage est dit « tendre » lorsque la température de fusion du métal d’apport est en deçà de 450°C. Le brasage tendre utilise un alliage à base d’étain ayant une température de fusion comprise entre 180° et 450°C. De par sa température de fusion basse, il est possible d’assembler presque tous les métaux ensemble. Cependant, la limite du brasage tendre réside dans sa résistance mécanique qui est de 5kg/mm². Au-delà, il faudra utiliser une autre méthode de brasage dite  « forte ».

BRASURE FORTE

Lorsque la température de fusion du métal d’apport dépasse les 450°C, on parle d’un brasage fort. Le plus souvent, les alliages utilisés pour réaliser cette brasure sont à base de cuivre, d’argent ou de zinc et fondent entre 600 et 700°C empêchant donc d’assembler des métaux tels que le zinc, le plomb et l’étain, qui ont des températures de fusion inférieures.

Attention, lorsque l’on veut réaliser un brasage pour des conduites de gaz, les brasures utilisées doivent être certifiées « ATG ». De surcroît, la brasure n’est pas adaptée à des assemblages à joint épais contrairement à la soudo-brasure qui résistera bien mieux aux contraintes sévères.

Les appareils pour braser

Suivant la technique utilisée - tendre ou forte – différents appareils sont à utiliser, nous distinguons 2 types :

  1. 1. La brasure au fer chauffant réalisée grâce au fer à souder ou à la station soudage permettant de ne pas exposer les matériaux directement à une flamme mais ne pouvant atteindre qu’une température de l’ordre des 400°.
  2. 2. La brasure à flamme utilisant la lampe à souder, le chalumeau oxygène acétylène ou le poste à soudez gaz permettant une élévation de la température au-delà des 600°.
  3. FLUX DÉCAPANT

Que l’on réalise une brasure tendre ou forte, l’utilisation d’un flux décapant est obligatoire. En effet, celui-ci permet de préparer les pièces.
Il peut se trouver sous différentes formes :

  • La première, est lorsqu’il est directement intégré au matériel d’apport, ce qui permet de n’avoir aucune mise en œuvre particulière à réaliser,
  • Il peut également être sous forme liquide ou crème et doit être appliqué grâce à un pinceau sur la pièce froide,
  • Enfin, sous forme de poudre, il faut tremper la baguette dans le pot afin de revêtir le produit.

A noter que suivant l’alliage utilisé pour la brasure ainsi que les métaux à assembler, le décapant sera différent. Par exemple, pour un alliage cuivre/phosphore sur un métaux pur cuivre ou plomb, le phosphore présent dans l’alliage aura un rôle de décapant. A contrario, dès lors où il ne s’agit plus de cuivre ou plomb pur, il faudra utiliser un décapant externe. Enfin, pour un alliage utilisant de l’argent (jusqu’à 40%), le décapant externe devra être plus fluide et avec un point de fusion inférieur grâce à l’argent qui préserve les caractéristiques mécaniques à basse température.

FIRST ROBINETTERIE AGENCE DE NICE/ST LAURENT RECRUTE

Assistant(e) commercial(e) M/F

Depuis 34 ans First Robinetterie est à vos côtés en vous accompagnant tous les jours sur vos projets. 
Un Leader régional toujours présent auprès des professionnels de la robinetterie industrielle, du génie climatique et du BTP, nous mettons tout notre savoir-faire 
et notre technicité à votre service pour vous permettre de vous consacrer à la réalisation de vos chantiers dans les meilleures conditions possible.

Nous recherchons pour notre agence située à St Laurent du Var (ZI), un(e) apprenti(e) assistant(e) commercial(e).

Intégré(e) au service commercial & logistique, vous serez amené(e) à assurer une partie du back-office d’une équipe de ventes de 2 commerciaux .

Vous aurez un rôle actif dans l'administration des ventes ainsi que dans l'élaboration des devis et le suivi de nos clients B to B.

Vous participerez à la gestion, l'organisation et le déroulement de la digitalisation de la relation client via notre nouvelle application mobile.

Vous bénéficierez d’un environnement de travail agréable dans un site à taille humaine, tout en ayant accès aux ressources d’une solide PME .

Profil

Vous préparez un bac+2  type BTS (NRC, Techniques de commercialisation, Action-commerciale, …)

Polyvalent(e), sens de l’analyse, réactif(ve), rigoureux(se), force de proposition, avec un esprit d’équipe et une capacité d’écoute et de relationnel client.

Bonne utilisation de l’outil informatique et à l’aise avec les nouvelles technologies.

Attention nouvelle adresse :

Retrouvez-nous au 262 allée des Architectes

avec notre tout nouveau dépôt sur + de 1000 m2

 

Journée Pro Agence de Nice/St Laurent

La journée Pro chez FIRST ROBINETTERIE est devenue un événement majeur qui rassemble et mobilise la profession pour la projeter vers l’avenir. 
Cette journée est ouverte aux artisans et à tous les professionnels du CVC ainsi qu'a nos fabricants partenaires.

Cette année elle se fera sur la nouvelle agence de Nice/St Laurent sur un espace de plus de 1000 m2 où nos partenaires fabricants exposeront leurs produits et nouveautés.

Cette journée doit être un moment convivial ou nos clients et nos fabricants échangent pour toujours plus de proximité et de professionnalisme.

Philippe et toute son équipe vous invitent aussi à un buffet durant toute la journée Pro 

Pensez à bien réserver votre place au sein de l'agence de Nice au comptoir ou auprès de Philippe et Thibault.  

NOUVELLE AGENCE DE NICE

Fier de vous présenter  notre nouvelle agence de Nice situé au 262 allée des architectes 06700 St Laurent du Var 
Philippe, Thibault et toute l’équipe de Nice vous accueillent dans un espace de plus de 1000m2 de vente où notre nouveau concept est mis en place...
Encore plus de stock, un espace de chargement dédié, des emplacements réservés clientèle & tout notre savoir-faire mis à votre disposition.
Tout ce projet a été rendu possible grâce à votre fidélité quotidienne, encore merci et

 BIENVENUE CHEZ FIRST ROBINETTERIE NICE/ST LAURENT

LES CONSEILS DE GILLES N°1

Aciers Inoxydables 316, 304

Corrosion atmosphérique

• Corrosion interne et externe
Résistants vis-à-vis des phénomènes de corrosion atmosphérique grâce à une couche d’oxyde auto-protectrice se formant naturellement à la surface du métal

Corrosion chimique

• Corrosion interne

Résistants vis-à-vis des phénomènes de corrosion au contact avec les eaux potables françaises (taux chlorures inférieurs à 200 mg/l - sauf 304)

Résistants aux procédures de désinfection contenant des produits chlorés (sauf 304).

Eviter les zones stagnantes (bras morts), susceptibles de favoriser la formation de dépôts, de développer des biofilms et d’amorcer des bio-corrosions

• Stockage
Pour éviter la corrosion interne et externe placer ces matériaux à l’abri de locaux pollués contenant des sels agressifs (chlorures)

Corrosion galvanique

• En circuit ouvert ou fermé ces matériaux peuvent être associés avec n’importe quel autre matériau ferreux (hors acier galvanisé) et non ferreux (laiton, bronze, cuivre) sans risques de corrosion galvanique.

• Dans le cas ou ces matériaux sont en contact avec un acier galvanisé, une corrosion galvanique peut se produire sur ce dernier. Il est possible d’éviter ce phénomène en intercalant des entretoises non ferreux d’une longueur minimum 50 mm ou à l’aide d’une vanne composé de métaux non ferreux.

Mise en œuvre

• Pour les raccordements qui sont réalisés par sertissage , utiliser des équipements adaptés : les soudures et l’échauffement des matériaux lors des opérations de découpes ou de cintrage sont prohibées sous risques de compromettre la résistance à la corrosion des matériaux ou d’endommager les joints d’étanchéité

 

Acier carbone, acier noir, acier galvanisé

Corrosion atmosphérique

• Corrosion interne
Résistants vis-à-vis des phénomènes de corrosion uniquement en circuit fermé (l’acier galvanisé ne doit pas être utilisé en circuit ouvert).

En cas de

corrosion interne, en circuit fermé, les sources d’apport d’oxygène dans les réseaux peuvent provenir par exemple :
Une vidange mal réalisée suite à un essai du réseau en pression (il est préférable de réaliser les essais en pression par le biais d’un gaz inerte ou à l’air comprimé sec)
Des fuites et donc un remplissage d’appoint fréquent avec de l’eau neuve (contenant de l’oxygène « actif »)
Une dépression localisée dans le réseau, de sorte que l’air est aspiré par des points non étanches (raccords filetés, purgeurs)
Présence de canalisations sans barrière anti-oxygène (exemples : flexibles EPDM tressé inox, tubes en Polybutène ou PER)
Un vase d’expansion défectueux ou sous-dimensionné
Un ancien vase d’expansion à l’air libre (vase ouvert)

• Corrosion externe
Résistants vis-à-vis des phénomènes de corrosion uniquement si protégé de l’humidité (isolant ou bandage étanche, peinture anticorrosion, etc..) ; le DTU 65.10 précise au chapitre 3.10 que le calorifugeage doit être pare-vapeur évitant ainsi la corrosion liée à la condensation des installations et de l’humidité extérieure.

En cas de corrosion externe les causes peuvent être les suivantes :

Installation située dans des locaux fortement sollicités par l’humidité

Exposition prolongée aux eaux de pluie, inondation, humidité dans les murs, condensation, fuites, projections et détergents, etc..

• Stockage
Pour éviter la corrosion interne et externe ne pas stocker ces matériaux dans des locaux humides

Corrosion galvanique

En circuit fermé l’acier carbone et l’acier noir peuvent être associés avec n’importe quel autre matériau sans risques de corrosion galvanique

Si un acier inoxydable est en contact avec un acier galvanisé, une corrosion galvanique peut se produire sur ce dernier. Il est possible d’éviter ce phénomène en

intercalant des entretoises non ferreux d’une longueur minimum 50 mm ou à l’aide d’une vanne composé de métaux non ferreux

Mise en œuvre

• Pour les assemblages par sertissage, utiliser des équipements adaptés ; les soudures et l’échauffement des matériaux lors des opérations de découpes ou de cintrage sont prohibées sous risques de compromettre la résistance à la corrosion du matériau ou d’endommager les joints d’étanchéités

Cuivre

Corrosion atmosphérique

• Corrosion interne et externe
Résistant vis-à-vis des phénomènes de corrosion atmosphérique grâce à une couche d’oxyde auto-protectrice se formant naturellement à la surface du métal.

Corrosion chimique

• Corrosion interne
• Résistant vis-à-vis des phénomènes de corrosion au contact avec les eaux potables françaises sous conditions :

• Eviter les réseaux d’eau froide assez fortement minéralisée (« eaux dures ») pouvant générer de la corrosion perforante désignée sous le nom de Pitting type I

• Eviter les réseaux d’eau chaude peu minéralisée (« eaux douces ») pouvant générer de la corrosion perforante désignée sous le nom de Pitting type II

Résistant aux procédures de désinfection avec les produits chlorés

Eviter les zones stagnantes (bras morts), susceptibles de favoriser la formation de dépôts, de développer des biofilms et d’amorcer des bio-corrosions

• Corrosion externe
Pour éviter la corrosion interne et externe placer ces matériaux à l’abri de locaux pollués contenant des sels agressifs (chlorures, sulfates)

Corrosion galvanique

• En circuit fermé et sans risques de corrosion interne ce matériau peut être associé avec un acier inoxydable ou acier au carbone sans risques de corrosion galvanique

• En réseau ouvert (ex :circuit d’eau potable), dans le sens du flux le cuivre doit toujours être placé après un acier galvanisé; respecter l’ordre des lettres de l’alphabet A(acier), B, C(cuivre)

Corrosion – érosion / cavitation

Pour réduire les risques de perforations liées à l’érosion et la cavitation, la vitesse de circulation de l’eau doit être limité à 1.5 m/s au lieu de 2 m/s et la conception de circulation doit éviter les changements de direction brutaux.

Mise en œuvre

• Pour les raccordements réalisés par sertissage, les soudures et l’échauffement du matériaux lors du cintrage doivent être réalisés avec précaution sous risques de d’endommager les joints d’étanchéité

 

PVC pression (HTA / PVC-C)

Informations générales

• DiamètresHTA/PVC-C:DN16mmàDN160mm • Mode d’assemblage : collage

Corrosion atmosphérique

• Corrosion interne et externe
Résistants vis-à-vis des phénomènes de corrosion atmosphérique

Corrosion chimique

• Corrosion interne

Résistants vis-à-vis des phénomènes de corrosion au contact avec les eaux potables françaises

Résistants aux procédures de désinfection contenant des produits chlorés

Contraintes thermiques

Température maximale de service (réseau sanitaire) PVC-C : 50°C

Température maximale de service (réseau sanitaire / chauffage) HTA : 70°C / 80°C

Coefficient de dilatation thermique important (plus de 5 fois supérieur à celui d’un tube en acier et 2 fois supérieur à celui d’un tube Mepla) impliquant un besoin de

place et associé à son fluage (déformation du matériau irréversible) augmente potentiellement les opérations de maintenance pour réparation.

Stockage

Ne pas exposer aux rayons ultra-violets car ils détériorent prématurément les matériaux

 

PVC pression (HTA / PVC-C) - suite

Mise en œuvre

• Collage nécessite une qualité de mise en œuvre irréprochable afin d’assurer une installation pérenne et sans fuite. Des assemblages réalisés par des personnels insuffisamment qualifiés ou dans de mauvaises conditions peuvent engendrer des désordres importants.

• Le temps de séchage (24h pour les réseaux d’eau potable et minimum 2 heures pour les autres types de réseau) entraine des interruptions et peuvent poser des problèmes importants dans le fonctionnement d’un établissement

• Assemblage susceptible de relâcher du chloroforme par action du chlore (présent dans l’eau ou lors des désinfections) sur les méthylcétone contenue dans le solvant et adhésifs des assemblages par collage et également du tétrahydrofurane – la teneur en tétrahydrofurane et chloroforme du réseau d’eau potable est soumise à règlementation et doit être surveillé régulièrement

Tubes non cintrables donc multiplicité des raccords pour la réalisation d'installations (augmentation des pertes de charge)

Rigidité des tubes et raccords rendant le système fragile aux chocs mécaniques notamment lors de mise en œuvre à basses températures

Eviter les lieux d’exposition aux rayons ultra-violets car ils détériorent prématurément les matériaux

Santé et environnement

Des agents de protection comme les stabilisants au plomb sont ajoutés lors de la fabrication (l’interdiction totale de stabilisants à base de plomb n’est prévue qu’en 2015). En cas d’incendie, aux gaz de combustion s’ajoutent des fumées corrosives (acide chlorhydrique). En brûlant, le PVC dégage de grandes quantités de dioxines et de furannes, substances très toxiques qui peuvent causer des dommages au système immunitaire et au génome.

Créée par Greenpeace, cette pyramide illustre une comparaison entre la toxicité de différents plastiques. Le PVC est au sommet, indiquant une toxicité plus grande que les autres plastiques

 

Polybutène

Informations générales

• Diamètres:DN16mmàDN110mm
• Mode d’assemblage : polyfusion ou électrosoudage

Corrosion atmosphérique

• Corrosion interne et externe
Résistant vis-à-vis des phénomènes de corrosion atmosphérique

Corrosion chimique

• Corrosion interne

Résistant vis-à-vis des phénomènes de corrosion au contact avec les eaux potables françaises

Faible résistance aux procédures de désinfection avec les produits chlorés. Ce matériau ne doit pas être soumis à une désinfection chloré plus de 4 heures

Pendant toute la vie du système
• Aucune barrière anti-oxygène : environnement propice aux développement de micro-organismes, de corrosion des ensembles métalliques composant

L’installation (ex :chauffe-eau) ainsi que les problèmes d’embouage

Contraintes thermiques

Température maximale de service (réseau sanitaire) : 70°C

Température maximale de service (réseau chauffage) : 80°C

Coefficient de dilatation thermique important (plus de 10 fois supérieur à celui d’un tube en acier et 5 fois supérieur à celui d’un tube Mepla) impliquant un besoin

de place et associé à son fluage (déformation du matériau irréversible) augmente potentiellement les opérations de maintenance pour réparation.

Stockage et mise en oeuvre

Ne pas exposer aux rayons ultra-violets car ils détériorent prématurément les matériaux.

 

RÉOUVERTURE DE L'AGENCE DE MARSEILLE

Après 6 semaines de remodeling complet (bureau et espace magasin)  nous sommes fiers de vous présenter notre magasin de Marseille créé pour une meilleure expérience d'achats .

Vous y trouverez notre dernier concept FIRST ROBINETTERIE & CO avec  tous nos services : 

  • Libre service aux marchandises
  • Application FIRST CONNECT+
  • Scan EXPRESS
  • Chiffrage technique en agence par nos équipes
  • Suivi de vos livraisons
  • Bureau d'étude partenaire
  • Espace CLICK AND COLLECT
  • Notre espace de stockage a été optimisé pour encore plus de dispo au seins de l'agence l'ADN de FIRST ROBINETTERIE reste la même :
  • + de stockage et immédiatement disponible.

Venez vite redécouvrir votre agence ou toute l'équipe vous attend pour encore mieux vous servir. 

INFORMATION CORONAVIRUS

CHERS CLIENTS NOUS SOMMES RAVIS DE VOUS REVOIR MAIS MALGRÉ LA JOIE DE PARTAGER DE NOUVEAUX MOMENTS AVEC VOUS, NOUS SOMMES DANS L’OBLIGATION DE METTRE EN PLACE CERTAINES MESURES DE SECURITE OBLIGATOIRES EN ESPÉRANT QUE CETTE CRISE SANITAIRE PASSE AU PLUS VITE ET QUE NOUS PUISSIONS ORGANISER UN BARBECUE GÉANT POUR FÊTER NOS RETROUVAILLES SAINES ET SEREINES

EN ATTENTANT DE POUVOIR NOUS SERRER LA MAIN OU DE NOUS FAIRE LA BISE NOUS VOUS DEMANDERONS DE RESPECTER LES GESTES BARRIÈRES

!https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Ouverture de notre nouvelle Agence de Saint Laurent du Var

Pour mieux vous servir votre agence de Saint Laurent du Var s’agrandit ! Retrouvez toute l'équipe au 262 allée des Architectes 06700 Saint Laurent du Var.  Nous restons près de vous toujours dans la même zone.

Encore plus de stock et de références. De nouveaux services tels que le Call and Collect ou la mise en place de notre nouvelle application Smartphone vous seront proposés. 

Le nouveau concept de First s'étendra sur 1000 m2 de stockage et vous pourrez enfin profiter de la facilité pour vous garer ! Fini les embouteillages !!!

Toujours plus proche notre service de livraisons reste notre priorité, l'Equipe de Philippe reste à votre écoute grâce à sa proximité commerciale qui  fait de First robinetterie un leader Régional dans la robinetterie industrielle. 

Application mobile First Robinetterie

Merci à vous d'avoir téléchargé notre application First Robinetterie. Cette application vous permet de rester encore plus en contact avec nos agences mais également de consulter rapidement et intuitivement notre catalogue !

A bientôt !

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi
De 7h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00.